HOYT Pro Force

DSCF3609bis

A l’intersaison, le moment était venu de coller à mon habitude : celle de tester le modèle Target qui se glisse toujours entre deux modèles purs cible comme le Prevail. J’avais donc testé les arcs Maxxis 35, Pro Edge, Hyper Edge qui possèdent un profil branches parallèles et grande poignée. Munis d’une came spécifique, ce sont des arcs assez souples à tirer, au ressenti doux au lâcher. C’est justement ce ressenti un peu trop placide qui me freine, j’aime quand il y a des Watts avec un bon gros feedback une fois la flèche en vol.

Me voici donc avec le Pro Force, il attise ma curiosité : des branches parallèles mais pas trop, une nouvelle came paraissant bien dynamique, une asymétrie d’empattement des branches, une poignée longue et plus profonde que les autres, ça donne quoi en main ?


Impressionné je suis.

 De la convoitise il va générer.

Un jouet il n’est pas.

Yo-PJ ! Da ?


 

DSCF3599Soyons clairs, je ne suis pas à l’origine de tout ce que je vais noter ici, et rendrai à César (prononcez Ciiiizeuuuuur svp) ce qui lui appartient. Au gré de nombreuses discussions avec mon équipe la plus restreinte, j’ai su régler cet arc avant de l’avoir en main. Morgan, du magasin Mont Blanc Archery à Bonneville au pays des bons fromages fondus, possède cet arc, et il l’aime tellement qu’il le place dans chaque conversation que nous tenons, du genre, “c’est quand qu’on se fait une Pro Fondue”, “que la Pro Force soit avec toi” etc… aussi, il y a eu les conversations avec le papa du Pro Force, son créateur, sir Brian Gold, ingénieur Hoyt. Et enfin, mon grain de sel, tout ce que j’ai pu observer à droite et à gauche, pour me faire mon avis et finalement commander cet arc à mon partenaire américain.

Sorti du carton, il est chouette, on a déjà un bel objet en main, la finition est irréprochable, le design donne envie, les accessoires sont là et maintenant commence ma cuisine. 

DSCF3617Le Pro Force arrive de série en 85% de let-off, vous savez cette puissance démultipliée une fois en pleine allonge. Plus le chiffre est grand, moins il y a de puissance en fin de course. Donc ici, le Pro Force, arc dérivé chasse où les puissances sont souvent supérieures à 65 livres, est aussi dispo pour ce genre de tir. Seulement pour la cible, il convient d’augmenter la puissance au mur, pour la placer aux abords de 70% environ sur ce genre de modèle.

Donc, l’arc livré avec les modules noirs est réglé en 85%, si les modules sont gris (disponibles à la demande auprès de votre magasin), ils offrent un let-off de 80%. Les butées soft sont d’un diamètre inférieur et délivrent le let off élevé de 85%, les butées aluminium d’un diamètre plus grand et livrées avec l’arc offrent une réduction de 5%. Les modules gris de 80%, couplés avec les butées aluminium, rendent ensemble un let-off de 75%. Déjà, ça c’est dit et voici démontrée la grande modularité de la nouvelle came HYPER ZT.

DSCF3600Et en plus de cela, vous pouvez gagner encore 5% de let-off en plaçant une corde plus courte de 13/16e de pouce (en gros, 18-19mm plus courte). Le rendu final se trouve ainsi à 70% de let-off. Si vous changez votre corde, ou si vous décidez de vriller la vôtre d’une dizaine de tours, alors vous réduirez votre allonge jusqu’à un demi pouce. Chose intéressante pour tirer le module supérieur, gagner en souplesse, en vitesse, ou simplement en allonge car le Pro Force ne débute qu’à 26,5” d’allonge ;-) Sauf dans sa version FX de 2019 où il démarre à 25”, ce qui veut dire que l’on peut encore descendre de 0,5”.

Je ne cherche pas à vous perdre dans tous ces détails, je souhaite démontrer tout ce que l’on peut faire avec un HOYT : tout s’adapte, tout se fait, tant que l’on suit la bonne démarche. Et où on la trouve cette bonne démarche ? Sur le site de PJ… CQFD (Ce Que Fait Deloche, voilà :-) ).


La géométrie.


 

Les branches sont placées sur un plan plus oblique que les versions précédentes, offrant à cet arc un profil nettement plus dirigé vers la cible : cela procure un retour d’informations pertinent et efficace dès la première flèche, l’arc est bel et bien en vie ! La forme des cames, couplée aux branches, offre un angle de corde plus grand et un placement au visage plus confortable, et ce, même avec un entre-axes de 35,75”. La tête reste ainsi bien droite comme il faut, pas de cervicales broyées par les tensions pour tenter de toucher la corde avec le nez.

La poignée est grande, j’aime beaucoup ça, l’usinage ajouré lui confère beauté et dynamisme pour un équilibrage sain et un poids agréable de 4,7 livres (4,6 en version FX de 32” d’entre-axes).


Les nouveaux bidules.


 

Le câblage : changement de son de cloche, on avait l’habitude dire que le câblage d’origine d’un arc est mauvais, plus maintenant, il est bon, de bonne facture et d’excellente performance. Perfect.

DSCF3626Le roller cable guard : l’écarteur sur roulements guide et contrôle les câbles lors de la traction et du lâcher en douceur, j’aime beaucoup ce système. Il n’a peut-être rien de révolutionnaire, mais il a le mérite d’être présent sur ce type d’arc, et c’est toujours bien de le souligner. Il permet de fluidifier la traction : moins de résistance et donc, plus de puissance mise au crédit du peson… Ben oui ! On pèse les arcs à l’horizontal (ce qui est déjà une aberration), alors si en plus on rajoute de la friction / résistance à l’armement car la pesée est réalisée dans ce sens, on a vraiment tout faux : avec un tel système, on commence à peser une puissance, et non une résistance. Ca commence à me plaire. Ce système est très bien intégré à la poignée, on a tendance à l’oublier, il se fait discret.

DSCF3624La came HYPER ZT : elle dégomme sa maman ! Je ne sais pas combien de pics elle possède tellement c’est bien. Sa forme Minotaure penché en avant offre un décollage immédiat de puissance au band, puis un pic long et savoureux qui dure encore et encore, et encore, jusqu’au pic final et enfin la pente vers le mur, franc mais pas giga ouf de malade genre “vas-y Jo, tiens le coup, tu vas y arriver et PAF trop tard”. Don’t worry buddy. On a ici un vrai changement de système de came. Si les modules “Cam&½” demeurent, à savoir un grand module en haut, et un petit en bas, l’empattement change complètement. Il devient asymétrique : en haut, nous avons le traditionnel empattement Hoyt, et en bas, il est plus large pour accueillir un module épais et un double passage de câble. Ce double passage est aussi une double butée. Mais pourquoi ?

DSCF3648Le pont formé par ce système annule la nécessité d’avoir un écarteur de câbles réglable en latéral. Il corrige naturellement la trajectoire de la flèche pour un center-shot parfait. C’est pas du foin, j’ai réellement constaté une plus-value dès les premières flèches, sans chercher d’alignement magique pour faire sortir une flèche correctement. Le système est sain, agréable et fonctionnel, ne vous limitez pas à l’image complexe qu’il renvoie, vous n’y toucherez pas de toute façon, il bosse tout seul.

Le pocket limb : c’est l’endroit où les branches sont maintenues sur la poignée d’arc. Cette jonction est très importante pour assurer une longue vie aux branches, et un fonctionnement optimal. Ils sont renforcés, bien à plat, et enveloppant pour maintenir la branche correctement à sa place, en passif comme en dynamique, l’ensemble et beau et ne bouge pas, et les vibrations… Quelles vibrations ? 


Essai sur piste.


 

DSCF3607J’ai donc monté l’arc avec tout l’équipement nécessaire, viseur, repose-flèche, stabilisation, visette, Dloop et point d’encochage. A mon allonge de 28,25”, une puissance de 58 livres, un Dloop de 17mm, je plaçais le point d’encochage à un point de départ de +1mm // bas de trou de repose-flèche. Le center-shot est aux alentours de 21mm, je dis bien alentours, car il s’en fiche un peu tellement il sort droit. Les premières flèches sortent de l’arc et je mets quelques clics de réglage viseur. Les 10 commencent, ils continuent, encore, encore, encore… Bon c’est bien ce truc ! Changeons de salle de tir (j’étais au taff) : je file au club, changement de lumière, de température, d’espace (j’ai 30°C au Taff en hauteur avec la chaleur dégagée par les machines qui usinent vos jouets, Hawaï en hiver…, et -8000°C au club). Et 10, encore, encore, encore, encore, ouh la mais c’est vraiment bien ce truc là, c’est fastoche en plus, j’ai même pas besoin de viser (LOL, j’en fais un peu trop ?). J’ai cherché à faire des erreurs de noob pour voir, bon, la flèche sort tellement bien que ça reste 10, ou tout petit 9 de rien du tout, genre bébé 9 (et non bébé 8, #StarWarsFans). Bilan de première sortie d’entraînement officiel (c’est-à-dire en dehors de ma grotte, quand je vais au club, les gens me regarde alors je m’applique…) : deux fois 599 / 600. J’ai eu l’opportunité de l’essayer dans une autre salle, après quelques heures de route, cette fois tempérée mais très humide. J’ai eu besoin de trois ou quatre volées me mettre dedans avant de trouver la facilité, j’étais un peu pommé au début. Je vais mettre cela sur le compte des heures de trajet, ce qui est habituel chez moi. Une fois chaud, j’ai pu coller des pastilles comme j’aime, simplement et sans fioriture. Le test était ainsi bouclé.

DSCF3634“Ouais ok PJ, mais tu es super fort toi, nous, les archers du monde normal, on peut pas faire ça comme toi”. Justement, je sers aussi à ça (nous sommes de la même planète), montrer que c’est possible, seulement mon truc en plus, c’est de donner un indice de facilité d’utilisation d’un machin comme ça : si un PREVAIL reste une machine de guerre où il faut se la donner pour obtenir des résultats (qui donneront satisfaction), le PRO FORCE est un bel arc, et facile d’utilisation. Il procure de bonnes sensations, et un vol de flèche facile à chopper. Derrière sa complexité, c’est un arc réellement sympathique et simple, comme on l’aime. En tir campagne, ça doit être vraiment cool comme jouet, et d’après la voix de Haute Savoie descendue tout droit du Mont Blanc, c’est effectivement super sympa. Vous aussi, chers Padawans, vous pourriez arriver à trouver du plaisir, beaucoup de plaisir à tirer ce genre d’arc. Trouver le plaisir à tirer est parfois la première des performances : il s’agit de trouver chaussure à votre pied. Le score, c’est secondaire, la première étape reste d’être bien dans ses godasses, donc dans son arc, sinon, on se fait mal, on se dégoûte, on se plaint, on se tape dessus, on jette l’arc dans la tête de son camarade et on va jouer à la Playstation. Je m’égare.

 


 

Pour terminer, je n’ai pas besoin de donner un tas de recommandations technique sur le réglage de cet arc, sur le choix de l’allonge, de la puissance, etc… D’entrée de jeu, tout va bien.

Ce que je peux retenir de meilleur avancée notoire sur ce modèle est sur la came HYPER ZT, cette forme offre de nouvelles sensations inconnues jusqu’à présent chez Hoyt. Le son est sympa, il colle bien au mouvement de l’arc et aux sensations qu’il procure. C’est une petite beauté, et en main, un bon pote. Je vais le garder quelques temps celui-là, et je profiterai d’un weekend ou deux de dispo pour aller m’amuser dehors. What else ?

Bon tir ;-)

 


Plus d'infos sur le site constructeur : www.hoyt.com

DSCF3610

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération de l'administrateur.

Participant à cette conversation

  • Invité - Luc

    Superbe résumé et quelle plume?.

    0 J'aime Raccouci URL:
  • J'utilise les plumes Bohning Parabolic 3" en salle.

    0 J'aime Raccouci URL:
  • Invité - Landreaux

    Bonjour Pierrot,
    Super cet article, ça donne envie de changer d'arc. Et si en plus il ne fait que des DIX alors je veux le tirer. Je pense que je te verrai prochainement sur les pas de tir avec ce nouvel Hoyt. Je te souhaite de nombreux points et de belles médailles.
    Sportivement, Marc

    0 J'aime Raccouci URL:
  • Cher Marc,

    Tu le sais, c'est toujours avec plaisir que je te croiserai pur échanger sur nos belles bécanes ;-)
    Au plaisir de te revoir,

    Amitiés,

    PJ

    0 J'aime Raccouci URL:
  • Invité - Mickael

    Bonjour Pierre Julien,

    Merci pour ce feed back, possesseur d'un HyperEdge depuis sa sortie (nous avions tergiverser sur ton sujet lié a celui ci a l'époque), peux tu me donner les grandes différences entre ses deux arcs en terme de ressenti et autres (j'ai les modules de base un peu souple je pense pour le BT). La géométrie des deux poignées se ressemble pour un néophyte comme moi. Y'a t-il vraiment une (r)évolution entre ses deux arcs ? Que l'apportera t-il de plus (j'aime bcp mon HyperEdge meme si je suis mauvais par manque de temps pour l'entrainement ) ?

    Merci pour tes réponses éclairées.

    Mickael

    0 J'aime Raccouci URL:
  • Mickaël,
    J'apprécie ton commentaire, qui va certainement permettre à d'autres archers de pouvoir profiter de nos questions et réponses :
    Le Hyper Edge est moins dnamique que le Pro Force, est plus complexe à maîtriser. Ceci est causé par l'avancée mécanique que possède la Pro Force désormais, notamment avec cette nouvelle came HYPER ZT. La différence se sent clairement dès l'armement, la souplesse de l'Hyper Edge n'est plus, et on ressent les forces de la nouvelle came.
    Forces nouvelles oui, mais contenues et maîtrisées par un poignée conçue pour les canaliser. Si les géométries se ressemblent, l'usinage n'est pas identique, les sabots de branches n'ont pas la même inclinaison, les branches n'ont pas le même flex, les cames n'ont pas la même forme. Nous sommes ainsi sur un arc du même type, mais d'un modèle différent et plus avancé.
    J'ai trouvé l'Hyper Edge sympa, mais pas tellement à la longue, on manque de retour d'informations au lâcher. Sur le Pro Force, ce retour d'informations, ces vibrations saines transmises au lâcher, sont très agréables, sans être violentes. Il est clair que le tuning que j'ai apposé sur l'arc pour obtenir 70% de let-off fait quelque chose de positif sur mon ressenti, c'est toutefois un réglage parfaitement réalisable pour l'archer que tu es, et ce, même avec l'aide d'un magasin spécialisé qui connaît bien ce type d'arc.
    Sa stabilité naturelle n'est pas moins présente que sur ton modèle, déjà très stable, c'est réellement au niveau sensations d'armement et de lâcher que la plus-value se sent, et se voit sur le vol de flèche, simple à trouver.
    Si tu attendais une réponse formelle sur le choix de ce nouvel arc ou passer ton chemin, la voici : tu aimes ce type d'arc ? Oui >>--> Fonce, il est top, et oui, la différence est là. Tu n'aimes plus tellement ce type d'arc : oriente-toi vers un autre modèle, et si tel était le cas, je te conseillerai avec grand plaisir.
    Contacte-moi alors à l'adresse de ce site : contact@pjdeloche.com et je te répondrai.

    J'apprécierai, et les aficionados aussi, que tu puisses laisser une réponse à la mienne, pour boucler ce sujet et savoir si j'ai pu répondre à ta question.

    Sportivement,

    PJ

    0 J'aime Raccouci URL:
  • Invité - Quentin

    Bonjour PJ, merci beaucoup pour cet article, on trouve peu de retour sur les cames ZT Hyper !
    Je m’interesse de près à l’achat d’un Double XL qui présente la même géométrie (entraxe, cames...).
    Tu parles de la géométrie des cames entraînant un angle de corde plus ouvert comparativement au faible entraxe, argument avancé par HOYT.
    Pourrais-tu m’en dire plus à ce sujet, avec éventuellement des points de comparaison, là on a 35 3/4 d’entraxe, niveau corde ça te donne l’équvalent d’un 40 pouces tu penses ?
    J’ai 31 pouces d’allonge et je voudrais être sûr de l’efficacité du système, je tire actuellement un PSE Freak Max de 38 pouces d’entreaxe.

    Merci pour tes lumières ;-)

    0 J'aime Raccouci URL:
  • Invité - Mickael

    Bonjour Pierre Julien,

    Merci pour ta réponse... et j'aime donner du temps a ceux qui partage leur plaisir et leur savoir, bref ceux qui aime aider les autres.
    Concernant l'HyperEdge : Oui j'aime cet arc, j'aime sa gueule, sa facilité de prise en main, son bon équilibre. Honnetement moi qui ne fait que de la cible, je ne suis pas fan du prevail qui m'était tout indiqué. Mais il me faut aimer l'objet pour prendre ne serait-ce qu'un peu de plaisir meme quand tout part en vrille sur le trispot (et c'est souvent !).

    Ma 1ere vision du Pro Force était : " wé ben ils nous ont mis encore plus de cordes, de nouvelle cam marketing, changé 2 accessoires donc bon je vais garder mon jouet qui n'est pas des plus mauvais contrairement a moi".

    Maintenant le seul reproche que je lui ferais est une facilité a tomber dans ce que j'appellerai "l'attentisme". On a beau etre actif au tir, certaines fois si on se relache (u moins pour moi d'autres archers n'auront pas ce soucis), si la tension n'est pas la bonne, la décoche part en vrille, prends une 1/2 seconde de trop et c'est le drame... surement dû de mon point de vue à ce maudit 85 % de let off (voir meme parfois a une fatigue de ma part ;) ).
    Et c'est surement celà que je recherche, un arc qui te rappel a l'ordre, qui te force a être dedans avant de partir a la faute et de taper ton 8 (ou moins) inlassablement.

    Et pour te répondre "formellement" : oui tu as répondu, du moins fortement éclairé ma vision, sur ce nouvel arc.

    PS : je n'arrive pas a poster autrement qu'en mode invité. L'inscription ne semble pas fonctionner.

    Bonne journée et toutes et tous.

    Mickael

    0 J'aime Raccouci URL:
  • Invité - Gerard

    Bonjour monsieur Deloche,
    un petite question, les dix sont livrés avec l'arc ou ce sont des accessoires à acheter en supplément.:)
    Merci pour votre réponse.
    Gérard
    PS: Super article, comme d'habitude, du Pierrot comme on aime le lire

    0 J'aime Raccouci URL:

adesignlogo site pj repaxcelbeitereastonfbshoyt pilla minox socks selectour